Patrimoine du Dauphiné

Les carrieres de marbre du Dauphiné / The marble quarries of Dauphine

by on nov.11, 2009, under A la UNE / Last publication

Voici des extraits concernant les carrières de marbre de la région dauphinoise ces informations sont extraites de Google Books

Parmi les carrières exploitées , les plus importantes sont celles qui fournissent le marbre noir. Cette variété a été recherchée,il y a une douzaine d’années, dans plusieurs localités,notamment au Villars-Saint-Christophe et à Nantes,près la Mure , à la SalIc-en-Beaumont et à Corps.
C’est dans cette dernière commune que les fouilles ont eu le plus de succès; on y a découvert du marbre de belle qualité, mais qui avait le défaut d’être traversé par de fortes veines blanches,en sorte que c’est à peine si un tiers des blocs était exploitable.
En 1843, M. Bernard, devenu concessionnaire de toutes les carrières communales de Corps, a entrepris de nouvelles recherches dans la montagne dite des lia viol les,et a été assez heureux pour y rencontrer des bancs qui l’emportent de beaucoup en qualité sur ceux qui avaient été découverts précédemment.
Les veines blanches, qui se montraient çà et là à la surface, disparaissent peu à peu à mesure que l’on s’approfondit, et dans quelque temps l’on pourra extraire des blocs d’un noir parfait et de grandes dimensions.
Les carrières de Corps et de ses environs fournissent annuellement 60 mètres cubes de marbre noir; celles de Laffrey, à 15 , et celles du Peychagnard et des Chuzins , 5 à 10 seulement.
L’industrie des marbres a fait, depuis une vingtained’années, de grands progrès dans le département de l’Isère.
En 1820, il n’existait que deux marbreries situées à Grenoble, et occupant en tout une dizaine d’ouvriers. Les marbres qu’on y travaillait venaient du Peychagnard et de Laffrey.
La production locale était bien faible.
On était obligé d’avoir recours aux marbres du Vivarais, deChumerai, de Crussol et de Saint-Amour (Jura). Les marbres étrangers nous arrivaient tout sciés, attendu que les scieries de cette époque ne pouvaient mettre en mouvement qu’une douzaine de lames.
Aujourd’hui nous possédons trois usines avec moteurs hydrauliques, situées au pont de Pique-Pierre, commune de Saint-Martin-lc-Vinoux ; à la Mure et à Vizille.
Ces moteursmettent en mouvement 50 à 60 lames, et scient entre en trois, par an, 120 à 140 mètres cubes ; ce qui fait un ensemble de 3600 à 3800 mètres carrés en tranches.
Une grande partie de ces produits est vendue pour être confectionnée et polie, soit à Grenoble, soit à la Mure.
Ce qui ne peut être placé dans notre département est transporté à Lyon, à Saint-Etienne, à Valence, à Chambéry et dans d’autres villes des environs.
Ce n’est que depuis une douzaine d’années que les marbres du Dauphiné sont ainsi vendus comme matière première aux marbriers étrangers.
Les trois usines dont on vient de parler produisent moyennement chaque année 3700 mètres carrés de marbre scié en tranche, qui, à raison de 18 fr. le mètre carré, valent 66,600 fr.
Chaque scie est servie par trois ouvriers travaillant 300 jours par an; le nombre total des journées est par conséquent de 2,700.
Le total des salaires ne s’élève qu’à 3,300 francs, on, moyennement, à 1 fr. 22 par jour.
Ce prix moyen de la journée est peu élevé, parce que parmi les ouvriers employés se trouvent des femmes et des enfants.
Le travail des tranches occupe, dans les ateliers de M. Bernard et dans ceux de M. de Venta von , 40 ouvriers, qui travaillent 300 jours par an , et dont le salaire total s’élève à 24,000 fr. environ.

Journal des mines
De France Conseil général des mines, France Agence des mines

Marbres du département de l’Isère.
blanc de Flumay.
des Chalanches. Voir Chalanches
gris des Chalanches. Voir Chalanches
blanc du désert. Voir Désert
de diverses couleurs. Voir Désert
d’Angray. Voir Angray
de corps. Voir Corps
de Laffrey. Voir Laffrey
de la grande – Chartreuse. Voir Grande Chartreuse
de la Porte de France. Voir Porte de France
de Malaval. Voir Malaval
de Meylan. Voir Meylan
de Peychagnard. Voir Peychagnard
de Peysonnier. Voir Peysonnier
de Saint-Ëgrève. Voir Saint Egreve
de Saint-Girond. Voir Saint Girond
de Saint-Hugon. Voir Saint Huguon
de Saint-Quentin. Voir Saint Quentin
de Sassenage. Voir Sassenage
de Théys. Voir Theys
du Fontanil. Voir Fontanil
Noir, etc., de Seissin. Voir Seissin

Annales de l’industrie nationale et étrangère
De Louis Sébastien Lenormand, Jean-Gabriel-Victor Moléon
VI. MARBRES DE L’!SÈRE.
On trouve dans plusieurs endroits du département de l’Isère, et notamment dans les ruines de Vienne, des monuments et des fragments de sculpture ou d’architecture en beaux marbresde ce département, ou des départements voisins qui en possèdent également de riches carrières.
Les marbres de l’Isère sont de différentes époques de formation ; quelques-uns appartiennent à la grande chaîne granitique; leur gisement , leur manière d’être et leur disposition entre les couches de roches primitives, micacées, feldspathiques, ou amphiboliques , prouvant évidemment que leur origine est contemporaine de celle de ces roches , nous les désignerons sous le nom de marbres primitifs.
Parmi les autres , les uns appartiennent à la classe des roches de transition , ou intermédiaires , dénomination que nous leur conserverons et les autres aux terrains secondaires.
Ce sont les marbres secondaires ou coquilliers, que nous distinguerons d’une dernière espèce de marbre , celle des marbres pouddingues.
Marbres primitifs.
Nos marbres calcaires primitifs ont la contexture grenue, à grains plus ou moins gros, d’une structure lamelleuse, et d’une apparence cristalline ; leur couleur est communément peu variée; ils sont mélangés accidentellement de mica, de quartz, de hornblende, de talc, de grenat, de fer, etc.
1°. Marbre blanc, des aiguilles de Flumay. Pesanteur , 2,676 kilog. le mètre cube.
Le Flumay est un ruisseau qui arrose la vallée de Vaujani en Oisans.
Il a ses sources dans les montagnes de la Clochette, sous les Grandes-Rousses.
On trouve sur la rive droite de ce ruisseau un marbre blanc à cassure grenue ; il est un peu micacé, mais très compacte et homogène ; il est recouvert par un calcaire argileux secondaire, dont les couches sont verticales et dirigées nord et sud.
Au pied de ces couches calcaires on trouve de grands amas de chaux sulfatée anhydre.
Ce marbre, qui est très-beau, serait propre pour les statuaires et les ornements d’architecture des intérieurs et des extérieurs.
Il est susceptible d’un poli vif; son exploitation est facile, mais les transports ne peuvent se faire qu’à dos de mulets , ou avec des traîneaux sur la neige, faute de chemins à voiture.
2°. Marbre blanc , des Chalanches d’Allemont; pesanteur, 2,673 kilogrammes le mètre cube.
Ce marbre est en couches dirigées du nord au sud , et inclinées de 6o degrés environ à l’ouest; elles alternent avec des roches granitiques, micacées et amphiboliques ; ces couches sont peu épaisses et d’un accès difficile.
Ce marbre est très-compacte , il a la contexture grenue et saccharoïde ; il est d’un blanc assez pur, et quoiqu’il soit quelquefois un peu micacé il serait bon pour les sculpteurs.
3°. Marbre gris des Chalanches ; pesanteur ,2,764 kilogrammes le mètre cube.
Ce marbre est du même gîte que le précédent; il provient d’une couche inférieure qui est adhérente à l’amphibole; il est très-serré et très-compacte.
4°. Marbre blanc , gris et rose des Chalanches ; pesanteur, 2,674 kilogrammes le mètre cube.
La teinte rose de cette variété, qui me parait due à du manganèse oxydé , la rend- très précieuse.
Ces trois variétés de marbre d’Allemont ne peuvent être exploitées que difficilement.
Elles se trouvent dans le chemin des mines d’argent , des Chalanches , dans un escarpement à plus de 1800 mètres au-dessus de la mer  et à 1 kilomètre environ à l’ouest des maisons de la raverse, dernier hameau de la montagne : on ne pourrait descendre les blocs de marbre que sur la neige , avec des traîneaux.
5°. Marbre blanc du Désert ; pesanteur , 2,672 kilogrammes , le mètre cube.
Au désert de Valjouffrey, dans la vallée de la Bonne, on trouve un marbre blanc saccharoïde, à contexture grenue, et spathique laminaire.
Il est d’un accès facile, mais la Carrière ne peut être exploitée, faute de chemin.
Ce marbre est très-beau et serait propre pour les statuaires et les beaux ornements d’architecture.
6°. Marbre blanc, rose et vert du Désert, pesanteur, 2,672 kilogrammes 5o , le mètre cube.
Cette variété se trouve dans les couches inférieures du gîte précédent; c’est un véritable cipolin ; il est micacé irrégulièrement, et contient quelquefois des grenats, de l’épidote vert et du fer oxidulé.
C’est un de nos plus beaux marbres ; mais il faudrait pratiquer des chemins pour pouvoir parvenir aux carrières.
Au revers de la montagne et dans les Hautes-Alpes est le Valgodemar, dans lequel on trouve les mêmes roches plus abondantes, plus variées et d’un accès plus facile.
SUITE DES MARBRES DE 1′lSÈRE
Marbres intermédiaires .
Ces marbres sont plus nombreux que les précédents. Plusieurs d’entre eux sont exploités avec succès.
7°. Marbre noir de Seissin ; pesanteur, 3,583 kilogrammes le mètre cube.
Ce marbre est d’un noir assez intense ; parfois il présente , dans sa couleur , des lignes grises ou noirâtres, parallèles et ondulées, qui rompent l’uniformité du fond noir : son grain est uni, fin , serré et compacte ; il ne se trouve que par blocs isolés et roulés , d’un volume plus ou moins considérable , on en a fait beaucoup de cheminées , de tables et de consoles , à Grenoble.
8°. Marbre noir et jaune de Seissin ; portor ,pesanteur, 2,585 kilogrammes le mètre cube.
Le fond noir ou gris du précédent est coupé de filets jaunes ou jaunâtres plus ou moins intenses.
Cette variété est un véritable portor; il est très-recherché ; il se trouve également dans
les montagnes voisines , en blocs isolés et roulés : nous n’avons pu en découvrir le gisement primitif.
9°. Marbre noir, jaune et blanc de Seissin, pesanteur, 2,583 kilogrammes le mètre cube.
C’est la même variété de portor que la précédente, dans laquelle des veines blanches irrégulières et plus ou moins larges se coupent en tous sens, et croisent en même temps les veines jaunes du portor. Ce marbre est un des plus beaux de France; il prend un poli très- vif, il est très-recherché.
On en voit de superbes cheminées et de très-belles tables dans Grenoble.
10°. Marbre noir et brèche de Seissin ; pesanteur ,2,583 kilogr. le mètre cube.
Le marbre noir de Seissin et ses deux variétés ci-dessus présentent souvent, dans leur masse , des fragments d’un marbre blanc très-dur et très-compacte, qui est parfois nuancé ou veiné de rose ou de violet. Ce marbre est très beau , et encore plus recherché que les précédens ; son grain est fin et serré : il se trouve ,comme les autres, en blocs irréguliers et souvent très-volumineux.
11°. Marbre noir, jaune et blanc de Theys ; pesanteur, 2,588 kilogrammes le mètre cube.
Le marbre noir de Theys est en blocs isolés et roulés, ainsi que je l’ai dit ci-dessus.
Il est très-beau et présente beaucoup d’analogie avec celui de Seissin; le fond est de gris noir, et veiné parallèlement et coupé de filons jaunes et blancs avec des fragments de marbre blanc, rose et violet de diverses couleurs.
Ce superbe marbre convient parfaitement pour les ameublements et les décors d’architecture de grand caractère.
Le transport de ces< blocs me paraît dû aux mêmes courants qui ont charrié les blocs de Seissin.
12°.• Marbre noir et blanc de Saint- Hugon; pesanteur, 2, 585 kilogrammes le mètre cube.
La chartreuse de Saint-Hugon est bâtie avec un beau marbre gris-noir, veiné de filets blancs, qui est un calcaire argilo-schisteux , très-dur et susceptible d’un beau poli.
On ignore le lieu d’où venaient primitivement les marbres qui ont servi à décorer cette chartreuse.
On en trouve dans le fond de la vallée des blocs roulés d’un volume très-considérable, .
13°. Marbre gris-blanc de Peyssonnier; pesanteur, 2,485 kilogrammes le mètre cube.
Peyssonnier est situé près de la Mure.
Le marbre qu’on tire de cet endroit est gris , nuancé de blanc par taches pommelées et irrégulières ; il est assez dur , un peu cristallin , mais sujet à s’écailler; cependant il est un des plus beaux marbres du pays; on en fait des tables et des cheminées.
14°. Marbre du Peschagnard ; pesanteur, 2,49° kilogr. le mètre cube.
Le Peschagnard est situé au nord-ouest de la Mure, au pied d’une haute montagne calcaire
de transition , dont on exploite les masses supérieures avec assez d’avantage pour les employer comme marbre.
Ce calcaire est gris-noir , nuancé de taches blanches irrégulières; il est susceptible d’un beau poli ; il est d’un très-grand emploi dans le département; il serait d’un bel effet en grande architecture monumentale.
La carrière est située dans un lieu d’un assez difficile accès, il est vrai , mais où l’on pourrait ouvrir, à peu de frais, un chemin qui favoriserait en même temps l’exploitation des belles mines de houille voisines. Présentement on descend les blocs de marbre ébauchés sur des traîneaux attelés de bœufs, jusqu’au pied de la montagne , où des voitures viennent les charger pour les transporter à Grenoble.
On les débite, dans cette ville, en grandes tables, au moyen d’une scie à eau puis on les embarque sur l’Isère pour leur faire descendre ou remonter le Rhône.
15° Marbre de -Laffrey ; pesanteur, 2,585 kilogrammes le mètre cube.
La carrière de Laffrey, au-dessus de Vizille, est une véritable carrière de marbre très-dur, très-compacte, et très-susceptible d’un poli vif.
Ce marbre est peu varié pour ses couleurs ; il est gris-noir, ou gris-blanc , veiné de filets blancs.
Le pont de Vizille et les travaux d’art de la montée de Laffrey sont faits avec ce marbre.
C’est dans ces bancs que se trouvent les beaux cristaux de zinc sulfuré , vulgairement connus sous le nom de Blende jaune spéculaire de Vizille.
Marbres secondaires. — .
16°. Marbre noir d’Angray ; pesanteur , 2,590 à 2,595 kilogr. le mètre cube. .
Angray est une dépendance de Sainte-Luce ,en Beaumont, près de la grande route de la Mure , à Gap.
Le marbre d’Anvray est un calcaire noir , un peu argileux , très-compacte et très-vif, qui est susceptible d’un beau poli : il contient des bélemnites et des ammonites.
Les carrières sont d’une facile exploitation ; elles sont sur le bord de la grande route.
Ce marbre, qui a servi pour les constructions du port de Sainte-Luce, serait très-beau en architecture intérieure et extérieure.
17°. Marbre de la porte de France ; pesanteur , 2,485 à 2,500 kilogr. le mètre cube.
La carrière de la porte de France à Grenoble ,dans le grand nombre de bancs qui sont exploités pour faire du moellon et de la pierre à chaux, présente deux ou trois bancs gris et nuancés de blanc , très-compactes , très-durs , et susceptibles d’un beau poli, qu’on a souvent employés avec succès à Grenoble, pour marbre d’ameublement.
18°. Marbre gris -jaune de Sassenage,- pesanteur, 2,485 à 2,500 kilogr. le mètre cube.
Le calcaire de Sassenage est communément gris, blanc ou jaune.
Il fournit une pierre très- dure et très-estimée à Grenoble ; souvent elle est assez compacte et assez pleine pour recevoir un poli vif.
C’est le même calcaire que les Romains employaient de préférence pour leurs monuments et leurs inscriptions, dont le département offre tant d’exemples.
Il est souvent très-coquillier.
Il est d’un très-grand usage à Grenoble, comme pierre de taille, et très-recherché pour les constructions, notamment pour celles des édifices publics.
19°. Marbre de Saint-Êgrève ; pesanteur ,2, 485 à 2,500 kilogr. le mètre cube.
Les carrières de Saint-Egrève fournissent des bancs de pierre d’un gris-blanc , mélangé de jaune et de blanc.
Cette pierre jouit d’une grande dureté ; elle est très-compacte et très-vive et susceptible d’un beau poli.
Elle peut être employée comme marbre pour de grands monuments publics.
20. Marbre de Fontanil; pesanteur, 2,485 kilogr. le mètre cube.
Ce -marbre qui est très-dur , et susceptible d’un poli vif, est le même que le précédent, mais plus varié dans ses couleurs.
La chaîne calcaire de Fontanil est de même nature que celle de Saint-Égrève.
Elles contiennent l’une et l’autre une très-grande quantité de dépouilles marines, notamment des zoophytes, des ammonites, des oursins, etc.
21°. Marbre de Meylan • pesanteur, 2,500 kilogr. le mètre cube.
Les marbres de Meylan sont gris-blancs et noirâtres , par taches veinées et irrégulières ; ils sont vifs et très compactes; ils prennent un très-beau poli : ils sont d’une exploitation facile.
Le célèbre monastère de Montfleury, voisin de Meylan, offrait beaucoup de monuments et de décors de ce marbre.
22°. Marbre gris-bleu de Saint- Quentin,- pesanteur, 2, 485 kilogr. le mètre cube.
Le marbre de Saint-Quentin est un calcaire bleu ou gris , assez dur , qui prend un beau poli, mais qui craint la gelée.
On ne peut l’employer avec succès qu’intérieurement.
Les côtés de la cathédrale de Vienne, et la sacristie sont pavés avec ce marbre.
23°. Marbre bleu de Montalieu ; pesanteur ,2,485 kilogr. le mètre cube.
Le marbre bleu de Montalieu est un calcaire bleu ou blanc, très-compacte, qui est susceptible d’un assez beau poli, mais qu’on ne peut employer comme marbre que dans les intérieurs.
24°. Marbre gris-brun , de la grande Chartreuse; pesanteur, 2,670 à 2,580 kilogr. le mètre cube.
Les hautes chaînes de calcaire compacte de la grande Chartreuse présentent des bancs très dure, susceptibles d’un poli vif.
L’intérieur de ce célèbre monastère offrait des exemples très variés des marbres du désert.
Le plus commun est d’un fond gris veiné de taches brunes, fauves et violettes.
25°. Marbre gris-blanc de la grande Chartreuse; pesanteur, 2,570 à 2,58o kilogr. le mètre cube.
Ce marbre est le même que le précédent.
Il est également très-compacte et susceptible d’un beau poli; le fond est gris , mais il est veiné de belles nuances blanches ou blanchâtres.
26°. Marbre gris-rouge de la grande Chartreuse; pesanteur, 2,670 à 2,680 kilogr. le mètre cube.
Cette variété est plus rare que les précédentes, mais elle est beaucoup plus gaie et plus agréable ; elle présente de belles nuances rouges et violettes sur un fond gris-blanc.
L’extraction en serait facile et peu dispendieuse , d’autant qu’on pourrait établir une scie-à-eau sur le cours du Guiers-Mort.
27°. Marbre gris-noir de Corps; pesanteur, 3,580 kilogr. le mètre cube.
Les bords du Drac , au-dessus de Corps , présentent de grandes couches d’un calcaire compacte gris-bleu, et souvent d’un noir veiné de blanc par taches irrégulières.
On y distingue parfois des coquilles.
Ces pierres sont dures ,très-vives, très-compactes, et susceptibles d’un beau poli ; mais elles sont d’une exploitation très-difficile.
Marbres Pouddingues.
28°. Pouddingue de la Chapelle Saint- Giroud; pesanteur, 2,5g5 kilogr. le mètre cube.
>Cette chapelle est située au-dessus du hameau de Cours , près de la grande combe qui sépare les communes d’Auris et du Frénay dans l’Oisans.
Le fond de cette combe présente un superbe marbre pouddingue de calcaire compacte, à ciment de spath calcaire, gris ou verdâtre ,qui a lié ou réuni une très-grande quantité de petits cailloux calcaires, blancs , jaunes, rouges, verts, gris, noirs, qui l’ont fait désigner sous le nom de pouddingue universel à cause de toutes ses couleurs.
On y trouve aussi quelques pyrites éparses ça et là dans la masse.
Ce marbre , qui est susceptible d’un très beau poli , est d’une exploitation difficile faute de chemin.
On en a cependant fait quelques monuments et de très-beaux décors à Grenoble : c’est un des plus beaux marbres de France.
29°. Pouddingue de la gorge de. Malaval ;pesanteur, 2,5go kilogr. le mètre cube.
On trouve sur les rives de la Romanche , dans la gorge de Malaval , de beaux blocs isolés d’un pouddingue .universel, blanc, gris , rouge ,vert , jaune et noir.
Les carrières sont près du hameau de la Chardoussière , dans la commune du Villars d’Arène.
Il y a lieu d’espérer que la nouvelle route d’Italie par l’Oisans facilitera l’exploitation et l’exportation de ces deux espèces de marbres, qui sont, l’une et l’autre, très-variées, très-agréables et très-recherchées.

Excerpts on the marble quarries of the Dauphiné region this information is retrieved from Google Books

Among the quarries , the most important are those that provide the black marble. This variety was sought, there is a dozen years in several places , including Villars -Saint- Christophe and Nantes, near the Mure , the Salic -en- Beaumont Corps.
It is in this last common that the excavations were the most successful , there was discovered marble of good quality, but had the disadvantage of being traversed by large white veins , so that it is hardly if a third block was exploitable.
In 1843 , Bernard , became dealer of all municipal quarries Corps undertook new research in the so-called rape tied the mountain, and was fortunate enough to meet banks prevail in many quality those who had been previously discovered .
White veins , which showed here and there on the surface , gradually disappearing as it deepens, and some time can be extracted blocks of a perfect black and large .
Careers Corps and its surroundings provide annually 60 cubic meters of black marble ; those Laffrey , 15 , and those of Peychagnard and Chuzins , 5-10 only.
The marble industry has made since a vingtained’années , great progress in the department of Isère.
In 1820 , there were only two Marble located in Grenoble, and occupied in all ten workers. The marbles that worked there came from Peychagnard and Laffrey .
Local production was very low.
We were forced to use the marbles Vivarais deChumerai , Crussol and Saint -Amour (Jura) . Foreign marbles arrived we all sawn, whereas the mills of that time could set in motion a dozen blades.
Today we have three factories with hydraulic motors, located at Bridge Picnic Pierre , Saint- Martin- lc- Vinoux , the Mure and Vizille .
These moteursmettent moving from 50 to 60 blades and sawing between three per year , 120 to 140 cubic meters , which makes a whole from 3600 to 3800 square meters in slices.
Much of these products are sold to be crafted and polished, either Grenoble or at the Mure .
What can not be placed in our department is transported to Lyon, Saint- Etienne , in Valencia, Chambery and other surrounding towns .
It is only in the last dozen years that the marbles are Dauphiné and sold as raw material to foreign masons .
The three plants that produce just mentioned medium annually 3700 square meters of marble sawn into slices , which , at 18 fr . per square meter, worth 66,600 francs.
Each saw is served by three workers working 300 days per year , the total number of days is therefore 2,700 .
The total wages amounted to only 3,300 francs on , medium , 1 fr . 22 per day.
The average price of the day is low, because among the workers employed are women and children.
The work occupies slices in workshops Bernard and those of Mr. von Venta , 40 workers who work 300 days a year and whose total salary is 24,000 fr . about .

Journal of Mining
France General Council of Mines , France Mining Agency

Marbles of the department of Isère .
White Flumay .
of Chalanches . See Chalanches
gray Chalanches . See Chalanches
white desert . Desert View
of different colors . Desert View
of Angray . See Angray
body . See Body
Laffrey . See Laffrey
the great – Chartreuse. View Grande Chartreuse
Porte de France . See Porte de France
Malaval . See Malaval
Meylan . See Meylan
of Peychagnard . See Peychagnard
of Peysonnier . See Peysonnier
St. egrève . See Saint Egreve
St. Girond . See Saint Girond
Saint- Hugon . See Saint Huguon
Saint- Quentin . See Saint Quentin
Sassenage . See Sassenage
Theys . See Theys
of Fontanil . See Fontanil
Black , etc. . , Of Seissin . See Seissin

Annals of the domestic industry and foreign
Louis Sébastien Lenormand , Jean -Gabriel- Victor Moléon
VI . MARBLES OF ! Sere .
Found in several places in the department of Isère , including the ruins of Vienna , monuments and fragments of sculpture or architecture beautiful marbresde this department, or related departments also have rich careers.
The marbles of Isère from different eras of training , and some belong to the large granite chain their field , their way of being and their arrangement between the layers of primitive rocks , mica , feldspar , and amphibole , showing clearly their origin is contemporaneous with that of the rocks , we will refer to as primitive marble .
Among others, some belong to the class of rocks transitional or interim , we will keep their name and the other side to ground.
What are the side shell or marble, we distinguish a last kind of marble , the marble pouddingues .
Marble primitive .
Our primitive limestone marble have the grainy texture , grain more or less large , a lamellar structure and a crystalline appearance , the color is very varied widely , they are accidentally mixed with mica , quartz, hornblende, talc , garnet , iron, etc. .
1 ° . White marble needles Flumay . Weight , 2,676 kilograms . per cubic meter.
The Flumay is a stream that flows through the valley Vaujani en Oisans .
It has its source in the mountains of Tinkerbell in the Grandes Rousses .
Found on the right bank of the stream in a white marble break grainy , it is a little mica , but very compact and homogeneous , it is covered by a secondary argillaceous limestone , the layers are vertical and run north and south.
At the foot of the limestone layers there are large clusters of sulfated lime dry .
This marble , which is very beautiful, is clean for statuary and architectural ornaments of interiors and exteriors .
It is likely a bright polished , operation is easy, but transport can only be done by mule or on sledges on snow, lack of roads to drive .
2 ° . White marble, Chalanches Allemont ; gravity 2.673 kilograms per cubic meter.
This marble is directed from north to south layers and inclined approximately 6o degrees west , they alternate with granitic rocks, mica and hornblende , these layers are very thick and difficult to access.
This marble is very compact , it ‘s grainy, sugary texture , it is a fairly pure white , and although it is sometimes a little micaceous it would be good for sculptors.
3 ° . Gray marble Chalanches ; gravity 2.764 kilograms per cubic meter.
This marble is the same as the previous house , he comes from a lower layer which is adherent to the amphibole , it is very tight and very compact .
4 ° . White marble , gray and pink Chalanches ; gravity 2.674 kilograms per cubic meter.
The pink color of this variety , which seems to me due to the oxidized manganese – makes invaluable.
These three varieties of marble Allemont can be exploited easily .
They are in the way of silver mines, Chalanches in a cliff more than 1,800 meters above sea level and about 1 kilometer west of the houses raverse last hamlet in the mountains : we could get the marble blocks on snow with sleds .
5 °. White marble Desert ; gravity 2.672 kg , per cubic meter.
The desert Valjouffrey in the valley of the Good , there is a sugary white marble in grainy texture , and sparry laminar.
It is easy to access , but the career can not be exploited due to lack of road .
This marble is very beautiful and would be clean for the beautiful statues and architectural ornaments .
6 ° . White marble , pink and green Desert gravity 2.672 kg 5o per cubic meter.
This variety is found in the lower layers of the previous house , it is a real cipolin and is micaceous irregularly , and sometimes contain garnets, green epidote and protoxide of iron.
This is one of our finest marbles , but should practice ways to be able to achieve careers.
At the side of the mountain in the Hautes -Alpes is Valgodemar , in which we find the same wide variety of heavier rocks, and easier access .
SUITE OF MARBLES 1′lSÈRE
Intermediate marbles .
These marbles are more numerous than the previous . Several of them are operated successfully.
7 ° . Black marble Seissin ; gravity 3.583 kilograms per cubic meter.
This marble is a fairly intense black , sometimes it shows , in color, gray or blackish , parallel and wavy lines that break the uniformity of the black: the grain is united, fine, dense and compact , it is as isolated and rolled blocks, a volume greater or less , we did a lot of fireplaces, tables and consoles in Grenoble.
8 ° . Black and yellow Seissin marble portor , gravity, 2.585 kg per cubic meter.
Black or gray background of the previous cut is yellow or yellow more or less intense nets .
This variety is a real portor and is very sought after , it is also found in
neighboring mountains, and rolled into isolated blocks , we were unable to discover the original deposit.
9 ° . Black marble , yellow and white Seissin , gravity, 2.583 kilograms per cubic meter.
It is the same variety as the previous portor in which irregular and more or less large white veins cut in all directions, and cross at the same time the yellow veins portor . This marble is one of the finest in France , he is a very bright polished, it is very sought after .
We see stunning fireplaces and very beautiful tables in Grenoble.
10 °. Black marble and breccia Seissin ; gravity, 2,583 lbs. per cubic meter.
The black marble Seissin and two varieties above often , in their mass fragments of a white marble very hard and very compact , which is sometimes subtle or veined with pink or purple. This marble is very beautiful, and even more refined than the preceding , the grain is fine and tight : it is , like the others, in blocks of irregular and often very large.
11 °. Black marble , yellow and white Theys ; gravity 2.588 kilograms per cubic meter.
The black marble Theys is isolated and rolled blocks , as I have said above.
It is very beautiful and has a lot of similarity with that of Seissin , the background is black gray and parallel veined and cut yellow and white veins with fragments of white marble , pink and purple in various colors.
This beautiful marble is ideal for furniture and architectural designs of great character .
The transport of these < blocks seems due to the same currents that have carted blocks Seissin .
• 12 ° black and white marble Saint -Hugon , . Gravity , 2, 585 kg per cubic meter.
The monastery of Saint -Hugon is built with a beautiful marble gray-black , streaked with white threads , which is a clay- calcareous shale , very hard and susceptible of a fine polish .
We know the place where the marbles were originally used to decorate the monastery .
They are found in the bottom of the valley rolled a very considerable volume blocks .
13 . Gray – white marble Peyssonnier ; gravity 2.485 kilograms per cubic meter.
Peyssonnier is located near the Mure .
The marble that takes the place is gray, tinged with white and dappled by irregular spots , it’s pretty hard, a little lens, but subject to flaking , but it is one of the finest marble of the country, we fact tables and fireplaces.
14 . Marble Peschagnard ; gravity , 2.49 ° lbs. per cubic meter.
The Peschagnard is located northwest of La Mure , at the foot of a high mountain limestone
transition whose upper bodies are exploited with enough benefit to use as marble.
This limestone is gray- black, tinged with irregular white spots and is capable of a high polish and is a very great job in the department , it would be a nice effect in large monumental architecture.
The quarry is located in a place of difficult access, it is true, but where we could open , inexpensive , one path at the same time promote the use of beautiful nearby coal mines . Currently marble blocks sketched on sleds drawn by oxen , to the foot of the mountain, where cars come loaded for transport to Grenoble on down .
They debits in this city, large tables, using a wet saw then embarks on the Isère to make them go up or down the Rhone.
15 ° marble – Laffrey ; gravity 2.585 kilograms per cubic meter.
Career Laffrey above Vizille is a real marble quarry very hard , very compact , and very likely a bright polished .
This marble is little changed for the colors , it is gray- black, gray or white, streaked with white pinstripes .
Bridge Vizille and art of rising Laffrey work is done with the marble .
It was in these schools that are fine zinc sulfide crystals , commonly known as specular yellow Blende Vizille .
Marble side . – .
16 °. Black marble Angray ; gravity, 2.590 to 2.595 lbs. per cubic meter. .
Angray is a dependency of Sainte- Luce, in Beaumont, near the main road of the Mure Gap.
The marble Anvray is a black limestone , slightly clayey, very compact and very bright , which is capable of a good polish : it contains belemnites and ammonites .
The quarries are easy operations and are on the edge of the highway.
This marble , which was used for construction of the port of Sainte- Luce, is very beautiful interior and exterior architecture.
17 °. Marble door France , gravity, 2.485 to 2.500 lbs. per cubic meter.
The career of the Porte de France in Grenoble, in the large number of banks that are exploited to the rubble and limestone, has two or three gray and white shaded benches , very compact , very hard , and capable of a high polish , which was often used successfully in Grenoble , for artificial marble.
18 °. Yellow-gray marble Sassenage – gravity, 2.485 to 2.500 lbs. per cubic meter.
Limestone Sassenage is commonly gray, white or yellow.
It provides a very tough and highly esteemed in Grenoble stone often it is quite compact and full enough to get a great finish.
This is the same limestone that Romans used preferably for their monuments and inscriptions, which the department offers many examples .
It is often very shelly .
It is a very great use in Grenoble, as stone, and much sought for buildings, including those of public buildings.
19 °. Marble St. egrève , gravity , 2, 485 to 2.500 lbs. per cubic meter.
The careers of Saint- Egrève stone benches provide a gray – white , mixed yellow and white.
This stone has a high hardness and is very compact and very strong and capable of a good polish .
It can be used as marble for large public buildings .
20 . Marble Fontanil ; gravity 2,485 lbs. per cubic meter.
This marble – which is very hard, and susceptible of a bright polished , is the same as the previous one, but more varied in its colors.
The limestone chain Fontanil same nature as that of Saint -Égrève .
They contain one and the other a very large amount of marine remains , including zoophytes , ammonites , sea urchins, etc. .
21 ° . Marble Meylan • gravity 2,500 lbs. per cubic meter.
Meylan marbles are white and blackish – gray , with veins and irregular patches , they are lively and very compact , they take a very fine polish : they are easy use .
The famous monastery Montfleury neighbor Meylan , offered many monuments and the marble decorations .
22 °. Blue-gray marble Saint -Quentin – gravity , 2, 485 lbs. per cubic meter.
Marble Saint -Quentin is a blue or gray limestone hard enough, that takes a high polish , but fears jelly.
It can not be successfully used inwardly .
The sides of the Cathedral of Vienna, and the sacristy are paved with marble it .
23 ° . Blue Marble Montalieu ; gravity, 2,485 lbs. per cubic meter.
The Blue Marble Montalieu is a blue or white limestone , very compact , which is likely a beautiful polished , but we can use it as a marble in the interior .
24 °. Gravity, 2.670 to 2.580 kilograms , . Gray – brown, large marble Chartreuse per cubic meter.
The high ranges of compact limestone from the Grande Chartreuse have very hard benches, likely a bright polished .
The interior of this famous monastery offered a variety of examples of marbles desert.
The most common is a veined gray with brown spots , and wild violets.
25 °. Gray – white marble of the Grande Chartreuse , gravity, 2.570 to 2.58 o lbs. per cubic meter.
This marble is the same as the previous one.
It is also very compact and capable of a fine polish , and the background is gray, but it is beautiful veined white or whitish shades .
26 °. Red-gray marble of the Grande Chartreuse , gravity, 2.670 to 2.680 lbs. per cubic meter.
This variety is rarer than the previous ones, but it is much happier and more enjoyable and it has beautiful red and purple shades on a gray – white.
The extraction would be easy and inexpensive , especially since we could establish a saw to the water during the Guiers -Mort .
27 ° . Gray-black marble body , gravity, 3,580 lbs. per cubic meter.
The edges of the Drac , above Corps, have large layers of blue-gray compact limestone , and often veined black with irregular white spots.
It sometimes differs from the shells.
These stones are hard, very bright , very compact , and capable of a good polish , but they are a very difficult operation .
Marble Pouddingues .
28 ° . Pouddingue the Chapel Saint- Giroud , gravity, g5 2.5 lbs. per cubic meter.
> This chapel is situated above the hamlet of course , about the great valley between the villages of Auris and Frénay in Oisans .
The bottom of this valley has a beautiful marble pouddingue compact limestone , calcareous spar cement , gray or green , or that bound together a very large number of small limestone pebbles, white, yellow , red, green , gray, black , who is designated as the universal cause of all colors pouddingue .
There are also some pyrites scattered here and there in the crowd.
This marble , which is likely a very good polish , is a difficult operation because of the way.
It has however made ​​some monuments and very beautiful scenery in Grenoble is one of the finest marbles France .
29 °. Pouddingue ‘s throat . Malaval ; gravity, go 2.5 lbs. per cubic meter.
Found on the banks of the Romanche , throat Malaval , beautiful isolated blocks of pouddingue universal . White, gray, red, green, yellow and black.
The quarries are near the hamlet of Chardoussière in the town of Villars Arena .
There is hope that the new road to Italy by the Oisans facilitate the exploitation and export of these two kinds of marbles, which are one and the other, very diverse, very pleasant and very popular .

{lang: 'fr'}
:, , ,

Laisser un commentaire

Vous cherchez quelque chose?