Patrimoine du Dauphiné

Les tourbières / Bogs

by on déc.22, 2008, under A la UNE / Last publication

La définition d’une tourbière, est une zone humide, peuplée de végétation, avec des conditions particulières ayant permis la formation d’un sol constitué d’un dépôt de tourbe.
Une tourbière se caractérisent, en premier lieu, par un sol saturé en permanence d’une eau stagnante se qui prive d’oxygène les micro-organismes (bactéries et champignons) qui en temps normal décomposent la matière organique.
Dans ces conditions anaérobies, la matière végétale ne se minéralise que très lentement et très partiellement.
Ceci entraîne une accumulation progressive qui forme un dépôt de matière organique mal ou non décomposée : la tourbe.
La tourbe est une sorte de roche végétale fossile.
La nature de la tourbe est donc de la matière organique issu de la dégradation incomplète de débris végétaux dans un milieu saturé en eau.
La tourbe contient au moins 20 % de carbone (30 % dans le cas de tourbes riches en argiles) et peut s’accumuler sur plusieurs mètres d’épaisseur, au rythme moyen de 0,2 à 1 mm par an.
La formation des tourbières résulte du retrait des glaciers lors de la dernière glaciation du Würm, il y a environ 12 000 ans.
Si la couche de tourbe est supérieure à 40 cm ont parle de tourbières sinon on parle de milieux para tourbeux.
Seuls quelques types de végétaux donneront de la tourbe comme les bryophytes (les sphaignes notamment) et diverses plantes herbacées.
La vie d’une tourbière est ponctué d’épisode actif pendant lesquelles de la tourbe est produite et de périodes inactives.
Suivant la nature des végétaux dont elles sont issues on distingue plusieurs types de tourbes.
Les tourbes blondes issues de la transformation des sphaignes sont peut denses poreuses et acides avec une grande richesse en fibre.
Les tourbes noires issues de la transformation de végétation sont à un stade plus avancé de décomposition elles sont plus compactes et contiennent moins de fibres.
Une condition indispensable à la formation et à la vie d’une tourbière est la nécessite d’un milieu gorgés d’eau en permanence.
Plusieurs facteurs interviennent notamment afin d’avoir un bilan hydrique positif les apports d’eau provenant de la pluie la neige le brouillard le ruissellement une source qui doivent êtres supérieurs aux pertes évaporation écoulements.
Une classification des tourbières peut êtres établies suivant différents critères.
Le premier critère étant de nature bio géographique on aura des tourbières boréales, atlantiques, continentales, méditerranéennes, tropicales ou équatoriales.
Le deuxième critère étant l’acidité du milieu on aura soit des tourbières acides ou basiques suivant le pH du milieu les valeurs possibles d’un pH3 (acide) à un pH de 8 (basique) avec une valeur moyenne autour de pH 5.5.
Le troisième critère étant le milieu trophique qui fait référence à la teneur en éléments nutritifs dissous sur l’azote et le phosphore disponible.
Les tourbières pauvres en éléments minéraux sont dites oligotrophes et celles riches sont dites eutrophes, pour celle possédant des valeurs intermédiaires elles sont dites mésotrophes.
On distingue aussi d’autres critères comme la morphologie de la tourbière (plate, bombées) comme leur situation (fond de vallée, creusement glaciaire) mais aussi la végétation dont elles sont issues (sphaignes, roseaux).
Aujourd’hui on utilise une autre classification des tourbières que l’on va examiner maintenant
La tourbière topogenes vient de l’accumulation des eaux de ruissellement ou de l’affleurement d’une nappe dans une dépression.
La tourbière limnogenes elles proviennent du dépôt de végétation flottante.
La tourbière soligenes prennent naissance dans une pente soumise à un écoulement lent mais régulier comme une source par exemple.
La tourbière fluiviogene provient de l’inondation régulière d’une zone par un cours d’eau.

peat deposit .
A bog is characterized , first, by a permanently saturated with stagnant water , which deprives oxygen micro -organisms ( bacteria and fungi) that normally decompose organic matter soil.
In these anaerobic conditions , the plant material is mineralized only very slowly and partially.
This leads to a progressive accumulation which forms a deposit wrong or undecomposed organic matter peat.
Peat is a kind of plant fossil rock.
The nature of the peat is organic matter derived from the incomplete degradation of plant debris in a water-saturated environment.
Peat contains at least 20 % carbon (30% in the case of peat -rich clays ) and can accumulate over several meters thick , at an average rate of 0.2 to 1 mm per year.
The formation of bogs result of retreating glaciers during the last Würm glaciation , there are about 12 000 years.
If the peat layer is greater than 40 cm were talking about if we talk about bogs para peatlands .
Only a few types of plants will peat as bryophytes ( Sphagnum particular) and various herbs .
Life is a bog dotted with active episode during which peat is produced and inactive periods .
Depending on the nature of the plants they come from there are several types of peat .
Blondes from peat processing Sphagnum may dense and porous acids with rich fiber .
Black peat from the transformation of vegetation are at a more advanced stage of decomposition are smaller and contain less fiber .
An essential training provided and the life of a bog is the need of a constantly waterlogged environment.
Several factors are involved in particular to have a positive water balance water input from rain snow fog runoff sources that are superior beings to flow evaporation losses .
A classification of peatland beings can set according to different criteria .
The first criterion is likely there will be bio geographical boreal bogs, Atlantic , Continental, Mediterranean , tropical and equatorial .
The second criterion is the acidity of the medium will be either acidic or basic pH of the peat medium following the possible values ​​of pH 3 ( acid) pH 8 (basic ) with an average value of about pH 5.5.
The third criterion is the food environment that refers to the nutrient content of dissolved nitrogen and phosphorus available.
Poor peatlands minerals are called oligotrophic and eutrophic those rich are said to that having intermediate values ​​are called mesotrophic .
It also differs from other criteria such as the morphology of the bog ( flat , curved ) as their location ( valley bottom , digging ice ) but the vegetation from which they originate ( sphagnum moss , reeds ) .
Today another peatland classification that we will now examine is used
The topogenic bog comes from the accumulation of runoff or a flush water into a depression.
The bog limnogenes they come from filing floating vegetation .
The soligenous bog originate in a slope subjected to a slow but steady flow as a source for example.
The fluiviogene bog comes from the regular flooding of an area by a river .

{lang: 'fr'}
:, , , ,

Laisser un commentaire

Vous cherchez quelque chose?