Patrimoine du Dauphiné

La bournonite / Bournonite

by on nov.08, 2010, under A la UNE / Last publication

La bournonite est un sulfure de plomb, de cuivre et d’antimoine de formule PbCuSbS3, cristallisant dans le système cristallin orthorhombique.
Ses cristaux sont souvent maclés, de couleur gris acier à noire et opaques.
La bournonite contient environ 42 % de plomb, 13 % de cuivre, 25 % d’antimoine et 20 % de soufre.
Tout d’abord appelée endellione suite à sa découverte à St Endellion – sa localité type, elle sera dédiée plus tard au Comte Jacques Louis de Bournon, naturaliste français, également cristallographe et minéralogiste, par Robert Jameson en 1805 qui l’a décrite et fut appelée bournonite.
Elle fut mentionnée pour la première fois par Philip Rashleigh en 1797 comme étant un minerai d’antimoine…
Dans les veines hydrothermales formées à temprérature moyenne.
Conditions de formation et/ou de gisement : On trouve fréquemment la bournonite dans les filons BGPC (blende = sphalérite, galène, pyrite, chalcopyrite) mésothermaux à épithermaux de types divers .
En France, elle est surtout répandue dans ceux de ces filons à gangue barytique ou fluorée, passant aux dépôts de fluorite (Le Barlet, Haute-Loire) ou de baryte (Les Malines, Gard).
Propriétés optiques et autres : Opaque. Trés altérable aux affleurement, elle donne des mélanges d’oxydes jaunes de plomb et d’antimoine (bindheimite) avec des carbonates bleus ou verts de cuivre, d’où des masses compactes ou terreuses de couleur bleu à vert plus ou moins jaunâtre pseudomorphosant (voir : pseudomorphose) souvent complètement les cristaux originels.
Couleur : Gris acier, gris de plomb. Souvent ternie en gris noir en surface.
Éclat du minéral : Métallique, mat, brillant. Pouvoir réflecteur de 33,6 à 35,5 %.
Trace : Gris acier.
Utilisations : Appréciée des collectionneurs, la bournonite ne l’est guère des métallurgistes car elle introduit dans les concentrés plombeux des quantités peu désirables d’antimoine et de cuivre.

Bournonite is a lead sulfide , copper and antimony of the formula PbCuSbS3 , crystallizes in the orthorhombic crystal system .
Its crystals are often twinned , steel-gray to black and opaque .
Bournonite contains about 42 % lead , 13 % copper, 25 % antimony and 20 % sulfur.
First called endellione following its discovery in St Endellion – the type locality , it will be dedicated later Comte Jacques Louis Bournon , French naturalist , also crystallographer and mineralogist Robert Jameson in 1805 who described and was bournonite called .
It was mentioned for the first time by Philip Rashleigh in 1797 as an antimony ore …
In hydrothermal veins formed temprerature average .
Training requirements and / or deposit : frequently found in veins bournonite BGPC ( = sphalerite sphalerite , galena , pyrite, chalcopyrite ) mesothermal to epithermal of various types.
In France , it is most common in those of the gangue barite veins or fluoride from fluorite deposits ( The Barlet , Haute-Loire ) or barium (Les Malines , Gard ) .
Optical and other properties : Opaque . Very alterable the outcrop , it gives the yellow oxides of lead and antimony mixtures ( bindheimite ) with blue or green copper carbonates, where compact or earthy masses of blue to green more or less yellowish pseudomorphosant ( see : pseudomorphosis ) often completely original crystals.
Colour: Steel gray , leaden gray . Often tarnished black gray surface.
Brightness of the mineral : Metal , matte, glossy . Reflectivity of 33.6 to 35.5% .
Trace : Steel gray .
Uses: Popular with collectors, bournonite is hardly metallurgists as it introduces in concentrated amounts plumbous less desirable antimony and copper.

{lang: 'fr'}
:, , , , ,

Laisser un commentaire

Vous cherchez quelque chose?